Observateur OCDE
Home
Menu
Grèce : ajustement budgétaire impératif

La croissance a fléchi en 2008 sous le poids de la crise économique mondiale, même si le secteur financier est resté solide et la demande intérieure soutenue. L'activité devrait se contracter en 2009, en raison de la baisse des exportations, et ne reprendre que lentement en 2010 lorsque l'environnement extérieur s'améliorera.

Le chômage atteindra probablement des taux à deux chiffres en 2010 et l'inflation sera faible mais toujours supérieure à la moyenne de la zone euro.

Une nouvelle dégradation des finances publiques est prévue pour l'année en cours, malgré les efforts d'ajustement des autorités, car l'activité devrait subir le contrecoup de la récession. Le niveau élevé de la dette publique et les dérapages budgétaires répétés limitent la marge de manœuvre pour des mesures de relance budgétaire discrétionnaires. Un engagement résolu à renforcer la viabilité des finances publiques est impératif pour restaurer la confiance du marché et ramener les primes de risque sur les emprunts souverains à leurs niveaux d'avant la crise. Un ajustement budgétaire durable exigera une stricte maîtrise des dépenses, un élargissement des bases d'imposition et une réduction de la fraude fiscale. De nouvelles réformes des systèmes de retraite et de santé sont également essentielles.

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles de L'Observateur de l'OCDE sur la Grèce

Voir aussi www.oecd.org/grece

Vous pouvez commander les dernières Perspectives économiques sur www.oecd.org/librairie

©L'Observateur de l'OCDE, juillet 2009