Observateur OCDE
Home
Menu
Énergie américaine

La quasi-totalité de la demande d’énergie américaine est dépendante des combustibles fossiles. Le charbon domine la production électrique : il en représente plus de la moitié, tandis que le nucléaire et le gaz naturel fournissent chacun environ un cinquième de l’électricité totale. Le gaz naturel a remplacé le nucléaire en tant que deuxième source d’énergie en 2006, selon une publication récente, Energy Policies of IEA Countries: United States, et les sources d’énergie renouvelables, dont l’hydroélecricité, représentent 9,5 % du total.

La demande d’électricité aux États-Unis a augmenté de 41 % entre 1990 et 2005, et devrait continuer à croître, plus lentement, selon l’AIE. Les centrales au gaz représentent environ la moitié des nouvelles installations en construction, et elles continueront à être prépondérantes d’ici 2010 ou même 2015. Au-delà de cette date, les centrales au charbon joueront un rôle plus important, et représenteront finalement plus de la moitié des nouvelles installations entre 2006 et 2030, tandis que les centrales au gaz compteront pour 36 % du total. Les énergies renouvelables devraient représenter 6 % des nouvelles installations, selon l’étude, en partie grâce aux nouveaux standards énergétiques mis en place dans certains États. Les nouvelles sources d’énergie comme la géothermie, la biomasse ou le solaire ont légèrement augmenté entre 2001 et 2005, tandis que l’éolien arrive en tête des nouvelles sources d’énergie renouvelables. Les nouvelles installations nucléaires devraient fournir environ 4 % de l’électricité totale. Selon le rapport, un regain d’intérêt pour le nucléaire est probable, même si les nouvelles installations n’entreront en service que petit à petit, à partir de 2015 au plus tôt.

Energy Policies of IEA Countries: United States est disponible sur www.oecd.org/librairie, ISBN 9789264030732

©L’Observateur de l’OCDE n° 266, mars 2008