Observateur OCDE
Home
Menu
Dépendance alimentaire

La production et la consommation de produits agricoles augmentent plus rapidement dans les pays en développement que dans les économies développées. Cependant, comme l’indique un rapport conjoint de l’OCDE et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’amélioration de la productivité dans les pays les plus pauvres ne suffit pas à répondre aux besoins alimentaires de populations croissantes.

Alors que le Brésil, l’Inde et la Chine pèsent de plus en plus dans les échanges agricoles mondiaux, les pays les plus pauvres dépendront de plus en plus des marchés mondiaux pour assurer leur sécurité alimentaire et seront plus sensibles aux fluctuations des prix, constatent les Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO, 2006-2015. La hausse des revenus et l’urbanisation modifient les habitudes alimentaires dans les pays en développement, ce qui se répercute sur les échanges de produits alimentaires. Pour développer la capacité de production de ces pays, il faut intensifier l’investissement dans l’éducation, la formation et le développement des infrastructures.

La production de blé en 2015 devrait être supérieure de 13 % à celle de 2005, tandis que la progression des marchés de la viande reste sensible aux menaces potentielles de maladies animales. Selon le rapport, la production de bioénergie à partir de céréales secondaires, d’oléagineux et de sucre devrait par ailleurs s’affirmer. Voir www.oecd.org/agriculture-fr et www.ocdelibrairie.org.

L'Observateur de l'OCDE N°256, juillet 2006