Observateur OCDE
Home
Menu
Le sel de la terre

Les océans couvrant trois quarts de la surface terrestre, on a évidemment tendance à les voir comme une source potentielle d’eau douce. Cela signifie qu’il faudrait dessaler l’eau pour la rendre propre à un usage agricole, ou même potable. Comment faire ? La distillation est l’option la moins chère, et la plus utilisée. Cependant, un nouveau procédé utilisant des membranes filtrantes, l’osmose inversée, représente maintenant presque la moitié de la capacité mondiale de dessalement d’eau de mer.

Le dessalement n’est pas un processus nouveau. Depuis la première grande usine de dessalement au Koweït dans les années 60, une centaine de pays ont commencé à l’utiliser, et l’Arabie saoudite possède 24 % de la capacité mondiale de dessalement. La plus grande usine, située à Ashkelon en Israël, utilise l’osmose inversée pour produire 100 millions de m3 d’eau par an. Cette industrie est développée, selon les experts, et n’a besoin que de peu, voire pas du tout, de subventions pour se développer. Par ailleurs, le coût du dessalement a baissé jusqu’à moins de 0,50 dollar US par m3, ce qui le rend concurrentiel par rapport au transport maritime d’eau sur longue distance, par exemple.

©L’Observateur de l’OCDE n° 254, mars 2006