Observateur OCDE
Home
Menu
Moins de fonctionnaires

De nombreux gouvernements se sont efforcés de réduire l’emploi public au cours des dernières années, afin de maîtriser les dépenses publiques et aussi dans le cadre de vastes réformes réglementaires. Les effectifs de la fonction publique dans l’administration centrale, régionale et locale ont diminué, parfois rapidement, dans certains pays, mais ont augmenté sensiblement dans d’autres, comme l’Irlande, les Pays-Bas et l’Espagne. Les effectifs à l’échelon régional ou local ont augmenté dans certains pays, dont les États-Unis et le Japon.

De manière générale, la part de l’emploi public par rapport à la population active a diminué pendant la dernière décennie, sauf exceptions. L’augmentation relative des emplois dans le secteur privé explique en partie cette tendance, mais les politiques de réduction des effectifs y ont aussi contribué, à travers le gel des embauches ou les départs volontaires (retraite, etc.), ou des mesures plus actives utilisées dans les pays en transition comme la Pologne et la Hongrie, mais aussi en Australie, au Canada et en Finlande, par exemple. La privatisation de certaines activités du secteur public a permis des réductions d’effectifs. En Finlande, six grandes entreprises publiques ont changé de statut en 1989 et 1990, entraînant une baisse de 10 % de l’emploi public total. Les Pays-Bas n’apparaissent pas dans le graphique, mais ils ont enregistré des hausses d’effectifs de 1,6 %, 3,3 %, 1,3%, et 2,5% pour chaque année de 1996-97 à 1999-2000.

©L’Observateur de l’OCDE n° 252/253, novembre 2005