Observateur OCDE
Home
Menu
Un record pour l’aide au développement

Le sommet mondial des Nations unies de 2005 représente une remarquable avancée dans le domaine du développement.

Tous les pays se sont engagés envers les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), et l’Australie a annoncé de nouveaux objectifs en termes d’aide, à ajouter à ceux de l’Union européenne et du G8 à l’approche du sommet. Bien que l’Irlande ait déplacé de 2007 à 2012 la limite pour satisfaire à la recommandation de l’ONU de consacrer 0,7 % de son PNB à l’aide, les nouveaux engagements, s’ils sont respectés, vont permettre aux OMD d’être à la portée de plus de pays.

En supposant que les donateurs respectent les promesses faites depuis Monterrey en 2002, la dernière simulation des experts de l’OCDE réalisée juste avant le sommet de septembre indique que leur aide publique au développement (APD) augmentera d’environ 50 milliards de dollars US. L’APD, qui était d’un peu moins de 80 milliards en 2004, passerait ainsi à 130 milliards en 2010, avec un doublement de l’aide à destination de l’Afrique. Ceci correspond à la plus forte augmentation d’APD depuis la création du CAD (Comité d’aide au développement de l’OCDE) en 1960 – même si, à 0,36 % du PNB des membres du CAD, la part d’APD en 2010 se placerait sous les 0,5 % atteints dans les premières années d’existence du CAD.

Voir aussi la News du CAD de septembre (en anglais) : www.oecd.org/dac/newsletter.

©L’Observateur de l’OCDE n° 251, septembre 2005