Observateur OCDE
Home
Menu
@pprendre à distance

Vous prévoyez d’étudier l’année prochaine ? Pensez à lire La cyberformation dans l’enseignement supérieur.

Cette nouvelle publication du Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement (CERI) montre que ce mode d’enseignement, moins contraignant, peut aussi être plus personnalisé, souple et abordable que l’enseignement conventionnel. Au Royaume-Uni, l’Open University, qui dispense ses cours via la BBC depuis les années 60, propose maintenant des cours sur Internet, par exemple en génétique et santé, pour £199 (www.open.ac.uk). L’enseignement s’appuie sur des liens Internet plutôt que sur des manuels coûteux, et permet de s’organiser selon ses disponibilités.

La cyberformation dans l’enseignement supérieur fait le point sur la question à partir d’une enquête menée par le CERI auprès de 19 établissements d’enseignement supérieur. Cet ouvrage examine en outre les diverses manières dont les universités utilisent Internet. Il pointe aussi certains défauts du système, notamment les sites de mauvaise qualité et une image mitigée auprès du public.

L’enseignement par Internet fonctionne-t-il ? La question reste ouverte. Une étude menée au Royaume-Uni montre que, pour les études avant la licence, Internet permet d’obtenir des notes équivalentes à celles de l’enseignement classique, mais que les diplômés sont de 5 à 10 % moins nombreux. En revanche, l’Université de British Columbia rend compte de formations en ligne ayant un taux de réussite supérieur de 10 à 15 %. De plus, l’Université ouverte de Catalogne indique que les employeurs apprécient les diplômés par Internet pour leur connaissance des technologies de l’information, leur constance et leur ardeur au travail.

ISBN 9264009205. Voir les pages www.ocdelibrairie.org pour commander.

©L’Observateur de l’OCDE n° 250, juillet 2005