Observateur OCDE
Home
Menu
CleanGovBiz : la corruption en ligne de mire

L’initiative CleanGovBiz de l’OCDE aide les États à combattre la corruption tout en coopérant avec la société civile et le secteur privé pour promouvoir l’intégrité.

Protéger les consommateurs, c’est protéger l’économie

Une défaillance majeure de la protection des consommateurs est-elle au coeur de la crise des subprimes ? Pour Ira Rheingold, défenseur des consommateurs, seule une amélioration de la réglementation financière et de la protection des consommateurs empêchera d’autres crises.

Les limites de la législation

Pour remettre l’économie sur pied, serait-il préférable de miser sur les efforts collectifs des entreprises et des autres parties prenantes plutôt que sur de nouvelles lois ?

De nouveaux horizons à explorer

L’Initiative du vivre mieux de l’OCDE peut influer sur les politiques comme sur la vie des gens. Mais cela dépend aussi de la participation.

Une nouvelle vision de la croissance et du bien-être

Si en 2012 les gros titres économiques sont un peu moins sombres, ce n’est pas pour autant le Printemps de l’OCDE. La crise économique et financière a laissé de profondes cicatrices, qui mettront du temps à se refermer et influenceront les politiques des années qui viennent.

Le G20 : répondre aux grands enjeux planétaires

Nous vivons dans un contexte de mondialisation dans lequel tout événement important, où qu’il soit, a des répercussions immédiates et directes sur le reste du monde. La faim en Afrique et les turbulences politiques au Maghreb ont ainsi provoqué de nouveaux flux migratoires vers les pays au niveau de développement relatif supérieur.

Comment la Turquie s'est distinguée

Les pires années de la crise mondiale sont derrière nous et, pour la communauté internationale dans son ensemble, la Turquie fait partie des pays qui ont réussi à renouer rapidement avec une forte croissance.

De nouvelles approches pour être tous à bord !

L’année 2012 marquera-t-elle un nouveau départ pour nos économies ? Apportera-t-elle de meilleures perspectives à nos concitoyens ? Embarquonsnous vers une nouvelle ère de croissance plus forte, plus verte et plus inclusive ? Tel est sans doute le souhait du plus grand nombre, et aussi l’objectif des décideurs rassemblés à la réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres (RCM) sur le thème « Tous à bord : des politiques en faveur d’une croissance inclusive et de l’emploi », suivie en juin par le sommet des dirigeants du G20 de Los Cabos, au Mexique, et par la Conférence des Nations unies « Rio+20 » sur le développement durable.

Qui paie pour vous soigner ?

Les économies émergentes ont fait récemment des progrès appréciables dans le domaine de la couverture maladie. Cependant, la part des versements directs des ménages dans le total des dépenses de santé y demeure beaucoup plus importante que dans la plupart des pays avancés.

Une classe moyenne émergente

L’augmentation du revenu moyen et la diminution du niveau de pauvreté absolue, en particulier ces dix dernières années, suggèrent qu’une proportion croissante de la population mondiale n’est ni riche ni pauvre par rapport aux normes nationales mais se situe dans le milieu de l’échelle des revenus.

Diriger par l’exemple

Les efforts de la Turquie dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités de revenu donnent d’excellents résultats. Aujourd’hui, le pays fait figure d’exemple dans la région et au-delà. Le Premier ministre turc, M. Recep Tayyip Erdogan, revient sur ces réussites et sur le rôle du pays dans la coopération internationale.

L’heure du changement

Le cycle actuel de 30 ans de déréglementation et de croyance absolue en la « main invisible » du marché touche à sa fin. Cette évolution intervient au milieu d’une grave crise économique et financière qui est souvent comparée à la Grande dépression des années 1930. Les tensions sociales s’étendent.

Quand les services publics réduisent la pauvreté

Le taux de pauvreté constitue généralement un indicateur du revenu des personnes. Mais comment les services publics peuvent-ils influer sur la pauvreté relative, si l’on tient compte de la valeur monétaire de ces services pour calculer ce qu’on appelle le « revenu élargi » ?

Des compétences pour innover

Les besoins de main-d’oeuvre évoluant avec le progrès technologique, les compétences doivent s’adapter au même rythme pour que les économies restent compétitives.

Incertitudes énergétiques

En 2012, les marchés de l’énergie, comme l’économie en général, sont caractérisés par une grande incertitude. Les problèmes macroéconomiques mondiaux de 2011 ont détourné l’attention de la politique énergétique, et il pourrait en aller de même cette année.

Femmes entrepreneurs : plus de pouvoir pour vous

Les discriminations à l’encontre des femmes nous pénalisent tous. Comme l’explique Cherie Blair, fondatrice de la Cherie Blair Foundation for Women, les femmes chefs d’entreprise sont une ressource économique que les pays, riches ou pauvres, ne devraient pas négliger.

Un euro à deux vitesses ?

Comment sortir de la crise de l’euro ? Pour David McWilliams, économiste irlandais et auteur à succès, la réponse réside probablement dans une Europe monétaire à deux vitesses. 

Modèle financier

L’expansion du secteur financier au Brésil témoigne du positionnement du pays comme l’un des marchés émergents les plus lucratifs au monde. 

Un modèle à rééquilibrer : le casse-tête économique chinois

Les déséquilibres du modèle de croissance chinois inquiètent, mais sont rarement bien compris. Comment les autorités chinoises peuvent-elles rééquilibrer investissement et consommation ? 

Cliquer pour agrandir
Quelles dépenses réduire ?

Les gouvernements du monde entier s’efforcent de maîtriser leur déficit et de ramener leur endettement à un niveau viable, mais dans quels domaines intervenir pour faire des économies ? Ils doivent se livrer à un délicat numéro d’équilibrisme en tentant d’instaurer une véritable discipline budgétaire sans porter un coup fatal aux services publics, qui se trouvent souvent dans une situation politique précaire. 

Changements de paradigme

L’histoire de la politique économique est marquée par une succession de « paradigmes » définissant les objectifs de cette politique et les instruments à utiliser pour les réaliser. Pier Carlo Padoan, Chef Économiste de l’OCDE, ébauche les évolutions à l’oeuvre. 

Tirer d’une terrible crise un héritage positif

Les perspectives économiques sont très différentes pour 2012 de ce qu’elles étaient il y a un an. Face au regain d’incertitude sur l’état de l’économie mondiale et au malaise qu’inspire l’avenir, l’optimisme prudent du premier semestre 2011 s’est évanoui. Le chemin de la reprise est semé d’embûches ; pour enclencher une dynamique de progrès en 2012, il faut une solide impulsion et un engagement collectif énergique. Nous ne pouvons nous permettre de sombrer dans un pessimisme impuissant, nous devons de nouveau susciter espoir et confiance. 

Le G20 et la crise : des progrès tangibles

Nous restons aux prises avec la pire crise économique du dernier demi-siècle. Face aux sombres perspectives à court terme, l’opinion publique mondiale est en droit de s’interroger sur l’aptitude des dirigeants politiques à trouver une voie de sortie.

Usines du monde

Malgré deux décennies d’externalisation et de mondialisation, l’industrie manufacturière des États-Unis était encore en 2009 la plus importante au monde. Cependant, sa part dans la valeur ajoutée mondiale avait diminué, passant de 22,7 % en 1990 à moins de 20 % en 2009.

Steve, Clarence, Thomas et Topsy

Personne ne dira le contraire : Steve Jobs a été un génie du marketing, qui est arrivé à persuader les masses crédules d’acheter à des prix extravagants toutes sortes d’objets brillants et colorés simplement parce qu’ils sont brillants et colorés. Bien qu’on le compare souvent à Thomas Edison, Jobs, lui, n’a électrocuté aucun pachyderme. En effet, en 1903, Edison avait fait griller Topsy, l’éléphante vedette du parc d’attraction de Coney Island, et immortalisé l’événement sur pellicule.

Les « biens communs »

Elinor Ostrom, Prix Nobel d’économie, est intervenue devant l’OCDE en juin dernier.
À l’heure où de nouveaux modèles sont nécessaires, ses idées sur les ressources collectives et la gouvernance pourraient ouvrir des pistes utiles.

Le G20 et la crise : des progrès tangibles

Nous restons aux prises avec la pire crise économique du dernier demi-siècle. Face aux sombres perspectives à court terme, l’opinion publique mondiale est en droit de s’interroger sur l’aptitude des dirigeants politiques à trouver une voie de sortie.

Cliquer pour agrandir
Le boom des fusions

Alors que les économies de l’OCDE sont plongées dans le marasme, la tendance mondiale des fusions et acquisitions a rarement été aussi dynamique. Au 21 octobre, ces opérations représentaient 822 milliards de dollars. Si ce dynamisme se confirme, les 1000 milliards de dollars seront atteints avant la fin de l’année, soit une progression de 32 % par rapport à 2010.

Cliquer pour agrandir
Immobilier : la fin de la bulle ?

Si les défaillances des marchés financiers ont été l’une des principales causes de la crise économique, les marchés de l’immobilier, et particulièrement du logement, ont également joué un rôle majeur.

Cliquer pour agrandir
Bilan bancaire

Qu’elles aient été suffisamment réformées ou non, peu d’institutions ont été autant passées au crible que les banques pendant la crise économique actuelle. Mais quelles sommes contrôlent-elles réellement, et comment leur comportement peut-il avoir un tel impact sur nos économies ?