Observateur OCDE
Home
Menu

Gouvernement et énergie nucléaire

OCDE Observateur

La production d’énergie nucléaire a fait du chemin depuis la connexion au réseau de la première grande centrale nucléaire à Shippingport en Pennsylvanie (États-Unis), en décembre 1957. Aujourd’hui, 16 % de l’électricité produite dans le monde est d’origine nucléaire.

Dans le contexte actuel de privatisation et de déréglementation du secteur électrique, le rôle des gouvernements continue d’évoluer, de même que les instruments dont ils disposent pour mettre en œuvre leurs politiques nationales. Gouvernement et énergie nucléaire examine les questions soulevées par cette évolution du secteur de l’industrie nucléaire, en mettant l’accent sur les responsabilités fondamentales des pouvoirs publics concernant la sécurité de l’approvisionnement énergétique, la protection de la santé et de l’environnement et, plus généralement, la concrétisation d’une politique de développement durable.Les gouvernements participent directement au développement de l’énergie nucléaire depuis ses débuts, en particulier en ce qui concerne la production d’électricité. Dans la deuxième moitié du XXe siècle, la reconstruction et la croissance économiques dans les pays de l’OCDE ont été favorisées par l’exécution de grands projets nationaux visant à créer des infrastructures industrielles, notamment des réseaux de production et d’alimentation de l’électricité. Gouvernement et énergie nucléaire analyse comment l’énergie nucléaire, en partie à cause de ses applications scientifiques et technologiques, a bénéficié de l’aide des pouvoirs publics aux activités de recherche et développement pour favoriser son essor.Dans le domaine de l’énergie nucléaire, les gouvernements ont des responsabilités particulières, à savoir la sûreté nucléaire, la protection radiologique, l’infrastructure juridique et la non-prolifération des armes nucléaires. À cet égard, Gouvernement et énergie nucléaire soutient que le rôle des gouvernements n’a pas radicalement changé, mais que la privatisation de l’industrie et la déréglementation du marché ont une incidence sur les démarches réglementaires adoptées par les gouvernements dans la poursuite de leurs objectifs stratégiques. Cet ouvrage dégage les responsabilités fondamentales des gouvernements s’agissant de l’internalisation des coûts externes et de la garantie que les prix du marché reflètent effectivement les avantages et les coûts des produits et des services proposés pour la société. Il couvre un large éventail de questions intéressant les responsables politiques, indépendamment de la position de leur pays vis-à-vis de l’énergie nucléaire.© L’Observateur de l’OCDE, N°243, Mai 2004