Observateur OCDE
Home
Menu
Chimie en sécurité

L’Afrique du Sud est le premier pays non membre adhérent au système mis en place par l’OCDE pour partager les résultats des essais sur la sécurité des produits chimiques, qui permet aux gouvernements et à l’industrie chimique d’économiser quelque US$60 millions par an.

L’Afrique du Sud a adhéré en février au Système d’acceptation mutuelle des données (AMD) de l’OCDE pour l’évaluation des produits chimiques. Ce système permet à ses signataires de partager les résultats de divers essais sur la sécurité de substances chimiques telles que les produits chimiques industriels et les pesticides.

Les essais réalisés répondent aux normes de l’OCDE concernant les méthodes d’essai et la qualité des données. Après son adhésion provisoire au système en 1999, l’Afrique du Sud avait collaboré avec les pays de l’OCDE pour faire en sorte que son programme de contrôle de la conformité soit acceptable pour tous les membres. Plusieurs autres pays non membres de l’OCDE sont parvenus à différents stades dans le processus d’adhésion au système d’AMD.

© L’Observateur de l’OCDE, N°242, Mars 2004