Observateur OCDE
Home
Menu

Tourisme spatial

Courrier des lecteurs
OCDE Observateur
Je ne partage pas votre pessimisme au sujet du tourisme spatial (« Le tourisme broie du noir », L’Observateur N° 237). En fait, le tourisme spatial existe déjà et va devenir lentement mais progressivement l’activité la plus importante du secteur spatial. Pour tous ceux qui ont envie de connaître l’apesanteur, un voyage orbital est une occasion rêvée, qui leur offrira une vue extraordinaire de la Terre et des étoiles.
Le tourisme spatial ne profite pas uniquement aux entreprises commerciales ; il contribue également au financement des dépenses spatiales des gouvernements. Les plus de US$30 millions versés à l’Agence spatiale russe par Dennis Tito et Mark Shuttleworth ont payé les salaires de centaines d’ingénieurs et de techniciens chargés d’entretenir les véhicules et les installations. Inutile de faire appel à l’argent des contribuables pour soutenir ces entreprises ; les recettes réalisées permettront non seulement de payer l’activité, mais généreront aussi des bénéfices qui pourront être réinvestis, ainsi favorisant l’innovation et l’élargissement du marché grâce à une baisse des coûts.Pour l’instant, le tourisme spatial n’est pas accessible à tous, mais il vient tout juste de voir le jour. Grâce à la persévérance de personnes déterminées, il deviendra un secteur moteur de l’économie.John Spencer Président, Space Tourism Society