Observateur OCDE
Home
Menu

Le combat contre le financement du terrorisme

Deux ans après les événements du 11 septembre aux États-Unis, le Groupe d’action financière (GAFI), basé à l’OCDE, demeure à la tête des efforts entrepris à l’échelle mondiale pour la détection, la prévention et le tarissement des flots financiers des terroristes. « Le terrorisme et son financement représentent une menace très sérieuse en termes de stabilité nationale, régionale et internationale et de croissance économique. S’opposer à cette menace exige une approche rapide et coordonnée » a déclaré le nouveau Président du GAFI, Claes Norgren.

Le GAFI est en train de concevoir un mécanisme solide visant à geler et à confisquer les biens des terroristes. Ce mécanisme, détaillé dans une Note interprétative à la troisième des Huit recommandations spéciales sur le financement du terrorisme, servira de guide aux pays lors de l’adoption et de la mise en œuvre de mesures permettant aux autorités de geler et de confisquer les biens présentant des liens avec le financement du terrorisme. Complété par des mesures telles que les Meilleures pratiques internationales relatives aux systèmes informels de remise de fonds et aux obligations en matière de virements électroniques, ce mécanisme met en place un cadre vaste et cohérent de mesures de lutte contre le financement du terrorisme.Une initiative conjointe du GAFI, du FMI et de la Banque Mondiale est en cours qui a pour objectif d’évaluer la conformité de tous les pays du monde avec les normes établies par le GAFI en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Dans le cadre d’une autre initiative, le GAFI se joint aux Nations unies et à la communauté des donateurs afin d’identifier les lacunes des systèmes financiers nationaux. © L’Observateur de l’OCDE, N°239, Septembre 2003