Observateur OCDE
Home
Menu

Après Cancún

La Conférence ministérielle de Cancún s’est terminée le 14 septembre. À l’issu de la réunion, son Président, M. Luis Ernesto Derbez, a déclaré que, malgré de grandes avancées dans les consultations, les membres étaient restés sur leurs positions, en particulier au sujet des questions de Singapour – échanges et investissement, échanges et politique de la concurrence, transparence des marchés publics, facilitation des échanges.

M. Derbez a finalement proposé une déclaration ministérielle en six paragraphes, qui a été approuvée à la session de clôture. Cette déclaration donne pour instruction aux représentants des gouvernements membres « de continuer à travailler sur les questions en suspens avec un sens de l’urgence et une motivation renouvelés ».Le Directeur général, M. Supachai Panitchpakdi, a estimé qu’il ne fallait pas cacher que ce blocage constituait un contretemps. Il était déçu mais non découragé. Si le Programme de Doha pour le développement est un échec, les perdants seront les pauvres du monde, déclara-t-il.© L’Observateur de l’OCDE, N°239, Septembre 2003 Les conséquences de ce développement dans les négociations seront examinées dans le prochain numéro de l’Observateur de l’OCDE.