Observateur OCDE
Home
Menu

JAPON : Des guichets uniques pour les jeunes

Chikara Sakaguchi, Ministre de la santé, du travail et des affaires sociales.
La réunion de 2003 des Ministres de l’emploi et du travail des pays de l’OCDE arrive à point nommé. Elle va en effet permettre d’aborder le problème délicat posé par le vieillissement de nos sociétés et de débattre des changements à apporter aux politiques gouvernementales pour promouvoir l’emploi des groupes sous-représentés.
Pour assurer et stabiliser l’emploi dans le contexte actuel, alors que la question du vieillissement de la population se pose avec de plus en plus d’acuité, et que les structures économiques et industrielles changent, de vraies possibilités doivent être offertes à ceux qui souhaitent travailler. Les personnes âgées ou ceux qui ont des charges familiales en font partie. Il faut aussi pour cela que la productivité du travail s’améliore. Si nous souhaitons créer une société où les gens puissent travailler dur tout en bénéficiant de suffisamment de temps libre, nous devons résoudre plusieurs problèmes sur le plan de l’emploi.Avec un taux de chômage qui reste élevé, la situation de l’emploi au Japon est préoccupante. Nous mettons tout en œuvre pour dissiper les inquiétudes suscitées par le chômage, en encourageant, par exemple, un rapide retour à l’emploi, surtout pour les travailleurs d’âge moyen, victimes des restructurations ou des dégraissage d’effectifs.Franchement, trop de jeunes sont aujourd’hui sans travail. S’ils restent au chômage trop longtemps, ils ne seront pas en mesure d’améliorer leur employabilité et développer leurs perspectives professionnelles. Nous sommes conscients que cela pourrait engendrer de graves problèmes sociaux, comme une augmentation de l’emploi précaire et une accentuation des inégalités de revenus. Sans parler de l’effondrement des infrastructures économiques lié à la dégradation de la productivité et de la compétitivité socio-économique à long terme. Face à ces problèmes, nous réfléchissons actuellement à la possibilité de créer des guichets uniques pour favoriser l’emploi des jeunes et faciliter la création d’entreprise par le biais d’initiatives locales. Nous envisageons aussi d’introduire un système de formation professionnelle à l’intention des jeunes qui combine l’expérience pratique dans une entreprise et la formation théorique/professionnelle. Les guichets uniques auraient pour fonction de fournir des services d’information, de conseil et d’aide à l’embauche. Nous sommes déterminés à mettre en place ces mesures pour résoudre les problèmes d’emploi auxquels la jeune génération est confrontée.© L’Observateur de l’OCDE, n°239, septembre 2003