Observateur OCDE
Home
Menu

Gouvernement d’entreprise

La Table ronde asiatique sur le gouvernement d’entreprise, organisée par l’OCDE en partenariat avec la Banque mondiale, s’est réunie à Kuala Lumpur (Malaisie) en mars pour définir les priorités régionales en matière de réforme et élaborer un Livre blanc sur le gouvernement d’entreprise en Asie. Le Livre blanc, qui doit être publié à Tokyo le 11 juin 2003, présentera un programme d’action commun pour la réforme du gouvernement d’entreprise dans la région d’Asie.

La réunion de Kuala Lumpur (la cinquième dans une série de tables rondes organisées par l’OCDE qui ont débuté en 1999) a rassemblé 28 responsables de la réglementation de 13 pays d’Asie ainsi que 35 décideurs, experts et dirigeants d’entreprises de la région et du reste du monde.Quatre domaines ont été reconnus comme prioritaires pour la réforme : la protection des actionnaires minoritaires, la gouvernance des banques, l’amélioration des contrôles et le développement d’une culture du gouvernement d’entreprise.Par exemple la prédominance en Asie de sociétés ayant peu d’actionnaires fait courir aux actionnaires minoritaires un risque d’exploitation. Une telle exploitation se produit lorsque les actionnaires majoritaires et les dirigeants démembrent les actifs de la société en procédant à des transactions abusives, se versent des rémunérations excessives, se livrent à des opérations entre initiés ou encore agissent dans leurs propres intérêts au détriment de la société.Parallèlement, une bonne gouvernance des banques, outre qu’elle encourage les entreprises à appliquer de bonnes pratiques, accroît les rendements pour les actionnaires, tout en renforçant la stabilité du système financier. Mais il s’est révélé plus facile d’améliorer les lois et réglementations en matière de gouvernement d’entreprise que de les faire respecter. De fait, un fossé de plus en plus large se creuse entre les règles et leur application dans de nombreux pays.En utilisant comme cadre les Principes de gouvernement d’entreprise de l’OCDE, le Livre blanc sur le gouvernement d’entreprise en Asie recensera les défis à relever et formulera des recommandations concrètes.« Les recommandations du Livre blanc auront du poids parce qu’elles représentent les vues des dirigeants de la région », selon Datuk Ali Abdul Kadir, Président de la Commission des valeurs mobilières de Malaisie, co-organisateur de la Table ronde de Kuala Lumpur.© L’Observateur de l’OCDE, Nº237, Mai 2003