Observateur OCDE
Home
Menu

Normes sur les tracteurs

Direction de l'alimentation, de l'agriculture et des pêcheries

L’OCDE revendique beaucoup de réalisations, mais une de ses plus grandes réussites est qu’elle est à l’origine de l’une des normes internationales les plus anciennes du monde pour le plus basique des outils de travail, ce bon vieux tracteur.

De plus, les codes normalisés de l’OCDE pour les essais officiels de tracteurs agricoles et forestiers ont fêté leur 2000ème essai le 26 février 2003. C’est à un tracteur Agco RT115 à 4 roues motrices qu’est revenu l’honneur de cet essai au cours duquel diverses performances en matière de sécurité et d’environnement ont été vérifiées, comme la protection contre le risque de retournement, le niveau sonore et la puissance.« Les tracteurs sont des machines conçues pour faire un certain travail et pour être efficace », déclare Douglas Durant, ingénieur chez John Deere et l’un des représentants des États-Unis au comité de l’OCDE chargé de superviser les essais. « Les acheteurs ont besoin de connaître la qualité et la sécurité des produits, et les constructeurs utilisent les normes pour accéder plus facilement aux marchés étrangers. » Beaucoup de pays, dont les États-Unis, ont leurs propres normes nationales, mais pour les multinationales, un agrément international est un atout majeur. Les premiers codes normalisés de l’OCDE pour les tracteurs remontent au 21 avril 1959 et ont été appliqués pour la première fois à un tracteur McCormick International Farmall au Royaume-Uni. À ce jour, 2 000 modèles comportant 10 000 variantes ont été soumis à l’examen de l’OCDE, depuis les gros tracteurs destinés à l’agriculture industrielle jusqu’aux véhicules plus légers utilisés pour le ramassage et même le transport – la prise de main a aussi réussi l’examen. Les essais sont effectués localement et les résultats approuvés par l’OCDE.