Observateur OCDE
Home
Menu

Le Royaume-Uni en pointe

OCDE Observateur

La réforme de la réglementation, comme le ménage, ne se remarque que si elle n’a pas été faite. L’OCDE a récemment remis au Royaume-Uni un rapport élogieux sur l’entretien du pays.* D’après ce rapport, le renversement de la conjoncture économique au cours des 20 dernières années serait, du moins en partie, à porter au crédit des réformes de la réglementation que le pays a inaugurées, et notamment des changements qui ont dopé la concurrence et consolidé le secteur des affaires.

Le Royaume-Uni possède aujourd’hui un marché du travail flexible, avec un taux de chômage parmi les plus faibles des pays membres de l’OCDE, un remarquable secteur des services financiers et des flux d’investissement parmi les plus élevés au monde.Certains secteurs, cependant, auraient besoin d’un coup de chiffon supplémentaire. D’après l’OCDE, la privatisation des chemins de fer a déraillé en partie à cause d’une réglementation confuse, défavorable aux investissements dont le secteur avait pourtant tellement besoin, et l’industrie automobile est encore à l’origine de nombreux conflits commerciaux.Les efforts se poursuivent. « Le Regulatory Reform Act de 2001 », par exemple, a été conçu pour remédier à la carence du Parlement britannique, considéré comme un obstacle dès lors qu’il s’agit de modifier des lois inefficaces en vigueur. Les réformes envisagées englobent la modernisation et la simplification des procédures de renouvellement des baux commerciaux. Il est aussi proposé d’assouplir les règles en vigueur concernant l’horaire de fermeture des pubs.Au cours de ces 20 ans, le Royaume-Uni a défini un modèle européen pour les privatisations, notamment en ouvrant à la concurrence ses secteurs de l’électricité et du gaz. Il a donné le ton à la réforme du secteur des télécommunications. Avec la privatisation de British Telecommunications (BT) en 1984, de nouveaux prestataires sont apparus, faisant souffler un vent nouveau sur le marché. Pourtant, les services en accès local sont toujours dominés par BT. Par conséquent, si le marché de la large bande se développe vite aujourd’hui, il a mis du temps à atteindre son rythme de croisière. La réforme de la concurrence a guéri le marché de certains de ses maux, mais rien ne dit qu’elle permettra au pays de rattraper son retard de productivité. De nouvelles réformes sont déjà entreprises pour compléter la loi de 1998 sur la concurrence, essentiellement pour renforcer les pouvoirs des administrations chargées de la faire respecter.*OCDE (2002), Réforme de la réglementation : Royaume-Uni peut être commandé en ligne à l’adresse www.oecd.org/bookshop ou à l’aide du bulletin de commande.