Observateur OCDE
Home
Menu

Soutien agricole

Dans la perspective de leur adhésion à l'UE, les économies en transition s'efforcent de réformer leur système agricole. Mais pour ce qui est du soutien à l'agriculture, la plupart d'entre elles ont d'ores et déjà opéré des réductions de sorte que leur niveau de soutien soit en dessous du niveau de leurs voisins de l’UE, comme le montre une nouvelle étude réalisée par l'OCDE. Et, malgré une augmentation en 2001 de l’estimation du soutien aux producteurs (ESP) dans les sept économies en transition non membres de l’OCDE, seule la Slovénie conserve un niveau de soutien supérieur à ceux des pays de l'OCDE et de l'UE.

Soutien agricoleDans la perspective de leur adhésion à l'UE, les économies en transition s'efforcent de réformer leur système agricole. Mais pour ce qui est du soutien à l'agriculture, la plupart d'entre elles ont d'ores et déjà opéré des réductions de sorte que leur niveau de soutien soit en dessous du niveau de leurs voisins de l’UE, comme le montre une nouvelle étude réalisée par l'OCDE. Et, malgré une augmentation en 2001 de l’estimation du soutien aux producteurs (ESP) dans les sept économies en transition non membres de l’OCDE, seule la Slovénie conserve un niveau de soutien supérieur à ceux des pays de l'OCDE et de l'UE.Dans la plupart des cas, la progression de l'ESP, qui mesure le soutien en pourcentage des recettes agricoles totales, a été très modérée en 2001, et reste très inférieur aux niveaux observés avant la réforme, où il était significativement plus élevé que la moyenne de la zone de l'OCDE. La transition s'est accompagnée d'une notable réduction globale des distorsions rencontrées dans le secteur agricole, indique le rapport Politiques agricoles dans les pays en transition - Évolution des mesures gouvernementales et du soutien. La Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovénie et la Russie doivent désormais mettre l'accent sur la réforme foncière, les infrastructures de marché et l'amélioration de la production commerciale, afin d'être en mesure de saisir les opportunités et de relever les défis, pour lesquels il sera nécessaire pour tous d’attirer des capitaux. La majorité des économies en transition conservent par ailleurs une population agricole plus importante que la moyenne observée dans la zone OCDE. En Roumanie par exemple, plus de 40 % de la population active est employée dans l'agriculture, contre quelque 8 % en moyenne dans les pays de l'OCDE. OCDE (2002), Politiques agricoles dans les pays en transition – Évolution des mesures gouvernementales et du soutien, Paris.