Observateur OCDE
Home
Menu

Énergie : à l’unisson

Agence internationale de l'energie

Il est dans l’intérêt des producteurs et consommateurs d’énergie de travailler main dans la main pour faire face aux défis énergétique mondiale des prochaines années. C’est ainsi que s’est exprimé Robert Priddle, directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), lors du lancement du dernier World Energy Outlook (Perspectives énergétiques mondiales), à Osaka (Japon) fin septembre.

Il est dans l’intérêt des producteurs et consommateurs d’énergie de travailler main dans la main pour faire face aux défis énergétique mondiale des prochaines années. C’est ainsi que s’est exprimé Robert Priddle, directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), lors du lancement du dernier World Energy Outlook (Perspectives énergétiques mondiales), à Osaka (Japon) fin septembre. « Les messages contenus dans ce livre ont autant d’importance pour les producteurs que pour les consommateurs, et les défis qui y sont décrits seront plus facilement surmontés si nous les abordons ensemble ».Rilwanu Lukman, président de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a soutenu cette affirmation, en s’adressant à une réunion ministérielle de l’OPEP, la même semaine à Osaka,en ces termes : « nous attachons beaucoup d’importance au dialogue entre les producteurs et les consommateurs ». M. Lukman, ainsi que M. Priddle, étaient tous les deux à Osaka pour assister au Huitième Forum international de l’énergie.Les deux organisations ont tenu leur première conférence de presse commune au début du mois, à Rio de Janeiro.« L’AIE est fière de sa réputation de chien de garde de l’énergie du monde industrialisé et entend la conserver ». Ainsi s’est exprimé M. Priddle à la conférence de presse organisée avec le Secrétaire général de l’OPEP, Alvaro Silva-Calderon, au Congrès mondial du pétrole. « Nous parlons au nom de tous les consommateurs de pétrole ; mais nous comptons également de gros producteurs parmi nos membres. » Les deux organisations coopèrent à un exercice commun destiné à améliorer la qualité des données publiées sur la demande, l’offre et les stocks de pétrole, et, ce faisant, à rendre plus transparents les marchés pétroliers.La dernière édition du World Energy Outlook, projette les tendances de l’offre et de la demande énergétique, des prix, du commerce et des émissions de carbone jusqu’en 2030. Un chapitre spécial sur l’énergie et la pauvreté y a également été inclus. (voir Banque de données, page 52). IEA (2002), World Energy Outlook, OCDE, Paris.