Observateur OCDE
Home
Menu

Semiconducteurs en peine

Les semiconducteurs sont les piliers de la révolution électronique que nous connaissons aujourd’hui; mais leur production et leur utilisation dépendent largement d’une gamme limitée de produits électroniques, notamment les ordinateurs personnels et les téléphones portables. Tant qu’il sera encore possible de créer des puces lus rapides, plus petites et moins chères, on produira des biens et des services TI toujours plus performants. Mais c’est justement là que réside le problème: dernièrement, une chute de la demande a provoqué un engorgement dans l’industrie des semiconducteurs, secteur où pourtant la rapidité d’innovation est indispensable.
En effet, les stocks sont rapidement périmés, devenant pratiquement inutilisables. Ce qui explique l’inquiétude qui a fait suite à la baisse de 31,2% en valeur des ventes mondiales de semiconducteurs en 2001. D’une certaine manière, il s’agit d’un retour à la réalité après 10 années consécutives de croissance à un taux annuel proche de 10%. L’augmentation de la consommation de semiconducteurs entre 1990 et 2000 était essentiellement due à l’explosion d’Internet et du marché des téléphones portables. D’après la nouvelle édition des Perspectives des technologies de l’information de l’OCDE, les ordinateurs constituent toujours la principale destination finale des semiconducteurs, bien qu’ils ne représentent plus que 41% de la consommation contre 46% auparavant.Perspectives des technologies de l’information de l’OCDE, 2002.