Observateur OCDE
Home
Menu

Racler le fond du baril ?

Les prix élevés du pétrole ont fait chuter les stocks pétroliers des pays de l’OCDE, depuis 1999, à des niveaux qui n’avaient plus été atteints depuis 1996, année où la consommation était pourtant inférieure de 6 % aux niveaux actuels. En octobre1999, la production de l’OPEP dépassait de 15 % celle d’octobre 1998, mais il est peu probable, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qu’elle entraîne une baisse sensible des prix avant l’an prochain.
Les prix ont quelque peu baissé depuis décembre. Pourtant les Perspectives économiques, publiées tous les six mois par l’OCDE, soulignent que même si les quantités de pétrole brut disponibles sont suffisantes pour faire face à la demande cet hiver, des pénuries d’approvisionnement en fioul domestique sont à prévoir dans certaines régions. Selon l’AIE, les prix devraient cependant baisser nettement à plus long terme, pour atteindre en moyenne 21 dollars US par baril en 2000-2010, aux prix et aux taux de change actuels, avant de remonter à 28 dollars à l’horizon 2020 en raison d’une modification de l’équilibre entre l’offre et la demande. Les Perspectives économiques de l’OCDE mettent néanmoins en garde les gouvernements contre la tentation de réduire les taxes sur les carburants pour répondre à la pression du public provoquée par la cherté du pétrole. De telles mesures iraient en effet à l’encontre de la politique de protection de l’environnement : pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre souscrits par les gouvernements, il faudra réduire la consommation pétrolière et la hausse des prix est le moyen le plus facile d’y parvenir. Perspectives économiques de l’OCDE, 2000 World Energy Outlook de l’AIE, 2000