Observateur OCDE
Home
Menu

La Chine participe aux travaux sur la science et la technologie

OCDE Observateur

L’OCDE a invité la Chine à prendre part en qualité d’observateur à son Comité de la politique scientifique et technologique (CPST). C’est la première fois que la Chine obtient ce statut auprès d’un organe de l’OCDE.

Le CPST étudie des domaines d’action très divers, qui englobent aussi bien le financement de la recherche et de l’innovation que le resserrement des liens entre la science et l’industrie et la protection par brevet des inventions génétiques, sans oublier la coopération internationale pour des projets scientifiques de grande envergure. L’OCDE est engagée dans un processus de dialogue et de coopération avec la Chine depuis 1995.La croissance économique rapide de ces deux dernières décennies a placé la Chine en 3ème position en termes de PIB mondial et a fait de ce pays un acteur essentiel dans les industries de pointe. En 2000, la Chine était le troisième producteur de biens des technologies de l’information et des communications (TIC), et elle pourrait devenir le premier pays producteur de matériel TIC au cours des dix années à venir. Forte des réalisations passées, la Chine est également un partenaire important dans le domaine scientifique et technologique, et offre l’un des plus grands réservoirs de personnel de R&D de la planète. La science, la technologie et l’innovation figurent parmi les axes prioritaires du plan quinquennal de la Chine pour la période 2001-2005. Le ministre chinois de la science et de la technologie, Xu Guanhua, a indiqué dans une lettre adressée à Donald Johnston, Secrétaire général de l’OCDE, que le statut d’observateur auprès du CPST permettrait à son pays de tirer des enseignements utiles de l’expérience acquise par les pays membres, grâce aux débats sur l’action à mener et à la détermination de pratiques exemplaires. Un nouvel élan serait ainsi donné aux efforts déployés par le gouvernement pour faire prévaloir la science, la technologie et l’innovation dans le développement économique de la Chine. Quatre autres économies asiatiques – Hong Kong Chine, l’Inde, Singapour et Taipei chinois – prennent également part en qualité d’observateurs à divers organes de l’OCDE.