Observateur OCDE
Home
Menu

Les budgets de la recherche

Direction de la science, de la technologie et de l'industrie
Les téléphones cellulaires, les caméras de poursuite satellitaire et les caméras à haute résolution ne sont pas précisément des articles bon marché mais, heureusement pour les secteurs industriels qui les utilisent, leur coût de développement a été en partie financé sur les budgets de défense. Plus de la moitié du budget de recherche et développement (R &D) du gouvernement des États-Unis est affecté à la défense. Au Royaume-Uni, le budget de R&D en matière de défense représente plus du tiers de l’ensemble des dépenses publiques de recherche tandis qu’en France comme en Espagne, il s’élève à environ un quart du total. En 1999, les États-Unis ont affecté 0,45 % de leur PIB à la R&D en matière de défense. Le Royaume-Uni et la France se classent juste derrière avec respectivement 0,26 % et 0,22 %. En 1998, ces pays représentaient à eux trois près de 90 % du montant total des dépenses consacrées par les pays de la zone OCDE à la R&D dans le domaine de la défense : 80 % pour les États-Unis, 6 % chacun pour la France et le Royaume-Uni, la Corée et l’Espagne se situant juste derrière. Cela dit, au cours des dix dernières années, les dépenses militaires des pays de l’OCDE ont diminué régulièrement. Cette tendance à la baisse se retrouve dans les dépenses de recherche et développement : les diminutions les plus sensibles ont été enregistrées en Suède (0,23 %), aux États-Unis (0,21 %) et en France (0,20 %).
 Tableau de bord de l’OCDE de la science, de la technologie et de l’industrie : Vers une économie fondée sur le savoir, OCDE, 2001.