Observateur OCDE
Home
Menu

Halte aux essais « inhumains » sur les animaux

Les pays de l’OCDE ont décidé de supprimer un test utilisé pour les produits chimiques dont le caractère « inhumain » envers les animaux était largement critiqué. Mise au point il y a près de 50 ans, l’épreuve de la DL50 de Draize visait à déterminer si un produit chimique était dangereux ou non pour l’homme et pour la faune. Un moyen de récolter des informations cruciales lors d’une exposition accidentelle à des produits chimiques, chez soi ou sur le lieu de travail, ou lors d’une contamination due à un accident de transport. L’épreuve de la DL50 de Draize exigeait que la substance soit testée sur au moins 20 animaux, ce qui pouvait être fatal à la moitié d’entre eux en l’espace de deux semaines. Or, des tests plus récents permettent d’obtenir la même information en utilisant, et en risquant de tuer, un nombre d’animaux de laboratoire beaucoup moins important.
La décision de supprimer l’épreuve de la DL50 de Draize a été prise lors d’une réunion du Comité des produits chimiques de l’OCDE, qui regroupe les délégués chargés de la politique des produits chimiques dans les pays Membres. L’OCDE a élaboré un manuel de Lignes directrices pour les essais reconnues au plan international, qui recense les essais acceptés et les méthodes utilisées. La Ligne directrice contenant l’épreuve de la DL50 de Draize sera supprimée et remplacée par trois nouveaux points contenant des méthodes d’essai nouvelles et plus humaines.© L’Observateur de l’OCDE, Nº224, Janvier 2001