Observateur OCDE
Home
Menu

Les impôts en Grèce

En Grèce, les impôts sur le patrimoine sont parmi les plus faibles des pays de l’OCDE puisqu’ils ne représentent que 1.3 % du PIB mais ils sont si complexes que les propriétaires fonciers sont assujettis à 14 impôts et prélèvements différents sur leurs biens immobiliers, selon la dernière étude de l’OCDE concernant l’économie de la Grèce.

De plus, bien que les impôts sur le patrimoine ne représentent que 0.14 % des recettes fiscales totales, leur recouvrement représente 1.1 % des dépenses totales de l’administration fiscale. Selon cette étude, une remise en ordre du système d’imposition du patrimoine et la mise en place d’un registre foncier au niveau national permettraient d’imposer les biens immobiliers sur leur valeur réelle. En Grèce, le produit des impôts sur le patrimoine ne représente que la moitié du niveau moyen de 2.6 % du PIB enregistré pour les pays de l’OCDE.• Études économiques de l’OCDE : Grèce, Paris 2001. • Statistiques des recettes publiques de l’OCDE, Paris 2000.