Observateur OCDE
Home
Menu

Composantes de la fiscalité

L’impôt sur le revenu des personnes physiques est la source de recettes publiques la plus importante dans les pays de l’OCDE, puisqu’il représentait 30 % des recettes fiscales totales en 1998, devant les cotisations de sécurité sociale qui n’en représentaient que 28 %.

Cependant, si le gouvernement des États-Unis perçoit encore 41 % de ses recettes fiscales sous forme d’impôt sur le revenu des personnes physiques, ce qui représente un pourcentage presque deux fois plus élevé que celui des cotisations de sécurité sociale, qui n’est que de 24 %, en Europe et au Japon les cotisations sociales se taillent la part du lion puisqu’elles correspondent respectivement à 32 % et à 38 % des recettes publiques. C’est au Japon que la part de l’impôt sur les bénéfices des sociétés dans le total des recettes fiscales est la plus élevée, avec un pourcentage de 13 % au lieu de 7 % en Europe et de 9 % aux États-Unis, le niveau moyen pour l’ensemble des pays de l’OCDE étant de 9 %. L’Union européenne est en tête pour les impôts sur la consommation, qui représentent 30 % du total de ses recettes fiscales, à comparer à un taux de 19 % au Japon, de 16 % aux États-Unis et de 24 % pour l’ensemble des pays de l’OCDE. Les cotisations de sécurité sociale étaient la principale source de recettes des administrations publiques dans sept pays de l’OCDE en 1998 – l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne, la France, le Japon, les Pays-Bas et la République tchèque.• OCDE, Statistiques des recettes publiques : 1965/1999, Paris, 2000.