Observateur OCDE
Home
Menu

Quelle source d’énergie ?

L’énergie nucléaire aujourd’hui représente une part importante de toutes les sources d’énergie actuellement utilisées et fournit près d’un quart de l’électricité totale. Toutefois son futur est incertain, selon un nouveau livre publié par l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), Nuclear Power in the OECD Countries, qui passe en revue la situation actuelle et les perspectives de l’énergie nucléaire dans les pays de l’OCDE.

Dans l’immédiat, les seul pays où l’on attend des nouvelles centrales nucléaires sont le Japon, la Corée et peut-être la Finlande. Les centrales nucléaires existantes sont généralement dans une position économiquement favorable, mais le coût élevé des investissements conjugué aux prix relativement bas des combustibles fossiles, signifie que les nouvelles centrales nucléaires doivent faire face à une concurrence redoutable des centrales produisant l’électricité à partir de combustibles fossiles. En effet, le World Energy Outlook 2000 de l’AIE, prévoit que d’ici 2020 la part de l’électricité d’origine nucléaire dans les pays de l’OCDE sera en baissen’atteignant que 14 %, éclipsée par l’électricité d’origine thermique due à la combustion du charbon (36 %) et du gaz naturel (31 %) et dépassera à peine l’hydroélectricité (12 %). Les sources d’énergie renouvelables autres que l’hydroélectricité, comme l’énergie éolienne, l’énergie solaire et la biomasse vont doubler leurs parts au cours de cette période mais ne représenteront que 4 % de l’électricité produite dans la zone OCDE en 2020 et leur augmentation sera dans une large mesure due a des incitations politiques.D’autres considérations, par exemple la recherche d’une source d’énergie sûre, ont eu une influencé sur le choix des différents types de centrales électriques, que ce soit dans les pays qui ont développé l’énergie nucléaire par le passé ou, plus récemment, dans ceux qui ont favorisé le développement des sources d’énergie renouvelables. L’environnement et la sécurité des installations ont aussi influencé les décisions ; près de la moitié des pays de l’OCDE ont instauré des lois ou des politiques restrictives pour limiter la construction de nouvelles centrales nucléaires. Les installations pour la destruction des déchets hautement radioactifs se développent mais se heurtent aux barrières techniques et politiques. Néanmoins, l’avenir de l’électricité nucléaire et des énergies renouvelables s’améliorerait si leurs coûts d’investissement baissaient et si le prix des carburants augmentait.