Observateur OCDE
Home
Menu

Plus de croissance = plus de déchets

Plus de croissance économique signifie plus de déchets à éliminer, du moins tel a été le cas jusqu’à présent, avec une augmentation de 40 % des déchets municipaux dans les pays de l’OCDE entre 1980 et 1997 pour atteindre 500 kilos d’ordures par personne et par an.

Selon les Perspectives de l’environnement de l’OCDE une question clé pour l’avenir de l’environnement est comment découpler la croissance économique de l’augmentation des ordures. Il est vrai que le taux moyen de production d’ordures municipales a diminué, passant d’environ 3 % par an en 1980 à 1 % en 1990 ; cette diminution est peut-être imputable en partie aux politiques ayant pour objectif de réduire au minimum les déchets. Selon les prévisions, la proportion des déchets recyclables va presque doubler, passant de 18 % en 1997 à 33 % en 2020. Mais si la tendance actuelle se poursuivait, la quantité de déchets municipaux générés dans la zone OCDE pendant cette période pourrait s’accroître à un rythme encore plus rapide avec une hausse de 43 % jusqu’à 640 kilos par personne et par an (à peu près la taille d’un petit rhinocéros) ou au total 770 millions de tonnes par an. Dans les pays non membres de l’OCDE, il est prévu que la production des déchets municipaux augmente au même rythme que la croissance du PIB ce qui signifie qu’en 2020 la production de déchets sera deux fois plus élevée qu’en 1995, s’élevant à environ 1 300 millions de tonnes par an.