Observateur OCDE
Home
Menu

Cliquer pour agrandir.

Recherche en entreprise

OCDE Observateur

Tout comme le secteur de la recherche et du développement, les chercheurs sont sensibles aux récessions économiques. La R-D industrielle permet l’élaboration de nouveaux produits et de techniques de production et est un important moteur d’innovation. En 2006, avant la récession mondiale actuelle, environ 2,6 millions de chercheurs, soit 65 % du total des chercheurs, y compris ceux des secteurs publics, notamment l’éducation, étaient employés par des entreprises de la zone OCDE. Toutefois, alors que 4 chercheurs sur 5 travaillent dans des entreprises aux États-Unis et 2 sur 3 au Japon, ils ne sont que 1 sur 2 dans l’Union européenne. Les chercheurs en entreprise dépassent les 10 employés sur 1000 en Finlande, en Suède, au Japon et aux États- Unis ; ils ne sont que 6 sur 1000 en France et en Allemagne, et 4 sur 1000 au Royaume-Uni. Le Mexique, la Turquie, la Pologne et la République Slovaque comptent moins d’un chercheur sur 1000 dans le secteur industriel.

Ces dernières années, le nombre de chercheurs en entreprise a augmenté dans certains pays. La Grèce, le Portugal et la Turquie ont annoncé des taux de croissance annuels supérieurs à 12 % entre 1997 et 2007, alors que la Chine et l’Afrique du Sud ont annoncé une croissance de 15 % et 19 % respectivement au début des années 2000. Mais ces chiffres datent d’avant la récession actuelle. Toute détérioration de la situation pèserait sur la croissance à long terme, et il serait urgent d’y remédier.


OECD Science, Technology and Industry Scoreboard 2009, disponible sur www.ocde.org/librairie, ISBN 978-92-64-06371-6



©L'Observateur de l'OCDE N° 276-277 décembre 2009-janvier 2010