Observateur OCDE
Home
Menu

Internautes intègres ?

OCDE Observateur

Vous écrivez qu'« au Royaume-Uni, le ministère de l'Intérieur estime que la fraude à l'identité coûte 1,7 milliard de livres (3,3 milliards de dollars) à l'économie britannique, soit presque 50 % de plus qu'en 2002 » (« Vol d'identité en ligne », n° 268, juin 2008).

Donner à chacun un « lieu » sur la toile où il peut être contacté va de paire avec la possibilité de se protéger des fraudes à l'identité. Mais ce « lieu » doit être sécurisé, et donc être pleinement intégré aux infrastructures courantes des gouvernements. L'intégrité, voilà le mot clé.

Mon site dispose d'un système de sécurité standard, mais qui suis-je ? Suis-je un internaute fiable ? Un site simple, peut-être combiné à une sorte de « signature digitale », offrirait à tous au moins un certain degré de protection, en nous permettant de prouver notre identité. Comme pour la fabrication de passeports, c'est sans doute assez facile à faire, même si cela n'éradiquerait sans doute pas complètement la fraude sur le net. Mais comme pour notre passeport, notre pays devrait sécuriser notre identité électronique.

Si rien n'a été fait jusqu'ici, c'est parce que les États ne reconnaissent pas l'identité électronique de leurs citoyens-internautes.

Ce n'est plus seulement au « net » lui-même de résoudre les problèmes de fraudes à l'identité. Au lieu de de parler de sécurité sur le net, les pays devraient poursuivre leur efforts pour intégrer pleinement Internet dans leur infrastructure.

Thomas Hansen
Danemark
http://th.direct-mail.me

©L'Observateur de l'OCDE n° 274, octobre 2009