Observateur OCDE
Home
Menu

Indonésie : l'investissement fléchit

La croissance du PIB a ralenti au premier trimestre 2009, revenant à 4,4 % en glissement annuel contre 5,2 % au trimestre précédent. Un fléchissement de l'investissement n'a été que partiellement compensé par une hausse de la consommation et surtout des dépenses publiques.

Le recul des importations a été plus prononcé que celui des exportations, de sorte que la balance commerciale et le solde des opérations courantes ont été légèrement excédentaires. L'inflation régresse rapidement par suite d'une forte baisse des prix réglementés des carburants. L'activité semble devoir reprendre de la vigueur à partir du milieu de l'année.

Le cycle d'assouplissement monétaire touche à sa fin de manière appropriée. Les mesures de renforcement de la liquidité mises en œuvre depuis le début de la crise mondiale paraissent porter leurs fruits. En février, le Parlement a approuvé un programme de relance budgétaire comportant des allégements fiscaux pour les secteurs à forte intensité de main-d'œuvre et des augmentations de crédits pour les projets de développement de l'infrastructure. La relance budgétaire peut être financée sans exercer de pression excessive sur les rendements des fonds d'État. Cependant, l'investissement public est toujours retardé par des blocages dans la mise en œuvre.

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles de L'Observateur de l'OCDE sur l'Indonésie

Voir aussi www.oecd.org/indonesie

Vous pouvez commander les dernières Perspectives économiques sur www.oecd.org/librairie

©L'Observateur de l'OCDE, juillet 2009