Observateur OCDE
Home
Menu

Hongrie : grave récession

La croissance du PIB réel s'est effondrée au quatrième trimestre de 2008, le fléchissement des exportations dû à la récession dans la zone euro venant s'ajouter à une demande intérieure déjà faible dans un contexte de rigueur budgétaire et de durcissement des conditions de crédit. L'économie connaîtra une profonde récession en 2009 avant de se relever lentement en 2010.

Le chômage atteindra probablement des taux à deux chiffres pendant la période couverte par les prévisions. Après un ralentissement au début de 2009, l'indice des prix à la consommation devrait augmenter durant l'année en raison des hausses de la taxe sur la valeur ajoutée et des droits d'accise et de la récente dépréciation de la monnaie.

La mise en œuvre de mesures d'ajustement budgétaire viables sera cruciale pour renforcer la confiance des investisseurs et dégager des marges de manœuvre pour assouplir la politique monétaire. Étant donné l'ampleur prévue de la récession, maintenir les objectifs de déficit en ayant recours à de nouvelles coupes dans les dépenses amplifierait le cycle. Pour que l'ajustement budgétaire soit crédible, les autorités devraient donc adopter des objectifs de dépenses nominaux tout en renforçant le cadre budgétaire à moyen terme. Avec le passage de la fiscalité directe à la fiscalité indirecte, cela devrait augmenter le potentiel de croissance de la Hongrie.

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles de L'Observateur de l'OCDE sur la Hongrie

Voir aussi www.oecd.org/hongrie

Vous pouvez commander les dernières Perspectives économiques sur www.oecd.org/librairie

©L'Observateur de l'OCDE, juillet 2009