Observateur OCDE
Home
Menu

Finlande : détérioration abrupte

Durant l'hiver, la situation économique de la Finlande s'est détériorée de façon abrupte. La baisse des exportations explique la majeure partie du recul du PIB bien que le mouvement de déstockage, la consommation des ménages et l'investissement dans le logement y aient aussi contribué. La croissance va fortement baisser en 2009 et ne se redressera que lentement en 2010 avec le redémarrage du commerce mondial.

Le taux de chômage a commencé à augmenter fortement et il devrait poursuivre son ascension durant toute la période couverte par les prévisions. L'inflation est restée supérieure à la moyenne de la zone euro, en raison des salaires élevés négociés au cours de l'année 2007.

Le gouvernement a réagi à la crise en aidant les banques à maintenir leur liquidité et la confiance des déposants, et en mettant en œuvre un assez modeste train de mesures budgétaires destinées à soutenir l'activité. Le solde budgétaire va sensiblement diminuer, mais il ne se détériorera pas au même point que dans de nombreux autres pays de l'OCDE, en raison de sa forte position structurelle au début de la récession. L'exploitation de la marge de relance budgétaire dont dispose encore la Finlande devrait contribuer à soutenir la demande intérieure. Pour améliorer la compétitivité, les prochaines discussions salariales devraient s'attacher à faire mieux coïncider les résultats des négociations et la productivité au niveau de l'entreprise. Un approfondissement des réformes est nécessaire pour améliorer la flexibilité du marché du travail.

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles de L'Observateur de l'OCDE sur la Finlande

Voir aussi www.oecd.org/finlande

Vous pouvez commander les dernières Perspectives économiques sur www.oecd.org/librairie

©L'Observateur de l'OCDE, juillet 2009