Observateur OCDE
Home
Menu

Australie : faible demande extérieure

La crise internationale n'a pas épargné l'Australie, même si son impact y sera moins prononcé que dans la moyenne des pays de l'OCDE. L'affaiblissement de la demande extérieure et ses répercussions sur le plan interne devraient entraîner un recul du PIB de 0,5 % en 2009, suivi d'une hausse limitée à 1,2 % en 2010.

Dans cette conjoncture difficile, le chômage pourrait s'approcher de 8 % vers la fin 2010 tandis que l'inflation devrait ralentir.

Pour modérer l'impact de la crise, les autorités doivent continuer de mener une politique économique expansionniste. La politique monétaire pourrait encore être assouplie. Le programme de développement des infrastructures annoncé dans le budget 2009- 2010 est bienvenu et devrait amplifier l'effet de stimulation budgétaire. Pour renforcer la croissance potentielle future, il faut poursuivre la réforme de la réglementation des infrastructures afin notamment d'assurer son harmonisation entre les États.

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles de L'Observateur de l'OCDE sur l'Australie

Voir aussi www.oecd.org/australie

Vous pouvez commander les dernières Perspectives économiques sur www.oecd.org/librairie

©L'Observateur de l'OCDE, juillet 2009