Observateur OCDE
Home
Menu

Royaume-Uni : grave récession

L'économie traverse une grave récession, la production semblant devoir se contracter de 4,3 % en 2009 pour ne se redresser que modérément en 2010. La crise financière a sérieusement réduit l'offre de crédit et les prix des logements ont fortement baissé, ce qui a pesé sur les dépenses des entreprises et des ménages.

La dépréciation de la livre sterling atténue le ralentissement, mais ne peut rien contre le recul de la demande extérieure. Le taux de chômage devrait avoisiner 10 % en 2010, si bien que l'inflation restera sans doute largement inférieure à l'objectif de 2 % pendant une longue période.

Les mesures de soutien au secteur financier, l'assouplissement spectaculaire des conditions monétaires et l'action de relance budgétaire ont amorti le recul de l'activité. Avec un taux directeur proche de zéro et un assouplissement quantitatif bien avancé, la politique monétaire est très nettement expansionniste. Par ailleurs, les finances publiques se sont fortement détériorées et le déficit devrait atteindre 14 % du PIB en 2010, ce qui réduit les possibilités de relance budgétaire supplémentaire. Afin de parvenir à une plus grande stabilité, le gouvernement doit persévérer dans la mise au point d'un plan robuste et crédible de réduction progressive de la dette une fois que la reprise sera engagée. Il serait aussi souhaitable de continuer d'accorder une large place aux politiques visant à accroître le taux d'activité afin de consolider l'offre de main-d'œuvre à moyen terme.

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles de L'Observateur de l'OCDE sur le Royaume-Uni

Voir aussi www.oecd.org/uk-fr

Vous pouvez commander les dernières Perspectives économiques sur www.oecd.org/librairie

©L'Observateur de l'OCDE, juillet 2009