Observateur OCDE
Home
Menu

Japon : chute brutale

La crise mondiale a déclenché une profonde récession qui risque fort d'être la plus grave que le Japon ait connue depuis la guerre. La contraction du commerce mondial a entraîné une chute brutale des exportations et de l'investissement productif, tandis que le recul de l'emploi et des salaires a réduit la consommation des ménages.

D'après les prévisions, ces évolutions aboutiront à un recul de la production de près de 7 % en 2009. Les mesures de relance budgétaire devraient permettre de renouer avec une croissance positive à partir du second semestre de 2009, mais dont le rythme restera inférieur à 1 % jusqu'à la fin de l'année 2010.

La Banque du Japon devrait combattre la déflation en affichant sa ferme volonté d'appliquer des mesures quantitatives efficaces jusqu'à ce que l'inflation sous-jacente soit nettement positive. Les plans de relance budgétaire aident à amortir la récession. Toutefois, compte tenu de l'ampleur du déficit budgétaire et du niveau élevé du ratio de la dette publique, il conviendra de veiller à l'assainissement des finances publiques lorsque l'économie se stabilisera. Les réformes de la fiscalité et du régime d'assurance sociale, accompagnées de réformes structurelles, notamment dans le secteur des services, restent prioritaires pour améliorer le niveau de vie dans un contexte de diminution de la population d'âge actif.

Cliquez ici pour voir l'ensemble des articles de L'Observateur de l'OCDE sur le Japon

Voir aussi www.oecd.org/japon

Vous pouvez commander les dernières Perspectives économiques sur www.oecd.org/librairie

©L'Observateur de l'OCDE, juillet 2009