Observateur OCDE
Home
Menu

L’économie peut se rétablir en 2002

OCDE Observateur

La croissance économique dans la zone OCDE ralentit depuis l’automne 2000, mais les prévisions pourraient s’améliorer, selon les nouveaux Perspectives Économiques de l’OCDE. La croissance selon les prévisions devrait tomber à 2% en 2001, la moitié du taux de l’année dernière, avant de se rétablir à 2,5-3% l’année prochaine.

Pendant ce temps, le chômage dans l’OCDE devrait cesser de baisser. Une croissance ralentie et une baisse des prix des carburants devraient aider a contenir l’inflation à un niveau faible.Les baisses des taux d’intérêts, des politiques budgétaires un peu plus expansionnistes et des prix du pétrole en baisse devraient aider à stimuler la consommation. En plus, le rythme soutenu des gains de productivité aux États-Unis, si remarquable au cours de la deuxième moitié des années 90, peut être rivalisé ailleurs. Finalement, une faible inflation devrait laisser aux politiques monétaires dans la plupart des pays, le champ libre pour soutenir une activité plus poussée, si besoin est.Il y a néanmoins des risques: corrections des marchés financiers, l’endettement des familles américaines, la dette du Japon et un affaiblissement des investissements, entre autres. Dans l’économie américaine la baisse des taux d’intérêt par la Réserve Fédérale peut entraîner une reprise vers la fin de cette année. Cependant, l’économie japonaise peut subir une dépression. La politique monétaire au Japon doit rester décontractée et les facilités fiscales maintenues, même si un affermissement devrait commencer en 2002.La croissance dans la zone Euro devrait rester satisfaisante à condition que l’économie mondiale ne s’affaiblisse pas plus que prévu. Le déficit budgétaire structurel de quelques grands pays pourrait justifier un effort plus ambitieux d’assainissement des finances publiques pour ramener les budgets à une position proche de l’équilibre. Dans les plus petits pays, un taux élevé d’inflation est un risque même si un excès de la demande peut être amorti par le marché.