Observateur OCDE
Home
Menu

Inde : restrictions budgétaires ?

La croissance a continué à reculer pour passer en-dessous de 8 % au deuxième trimestre de 2008. L’inflation, alimentée par les prix des matières premières, est élevée, mais il semble que le pire soit aujourd’hui passé.

Le déficit de la balance courante s’est creusé de manière substantielle et le taux de change fait l’objet de pressions à la baisse. L’activité économique devrait selon les prévisions ralentir encore au cours de l’année prochaine, avant de se redresser parallèlement à l’économie mondiale en 2010.

Après une période de dépenses budgétaires incontrôlées pendant la phase d'expansion, les autorités indiennes se retrouvent avec une marge de manoeuvre limitée maintenant que le ralentissement est en cours. Dans le même temps, les établissements étrangers sont devenus plus réticents à investir en Inde. Il semble souhaitable que les autorités inaugurent une période de restrictions budgétaires, où les subventions du gouvernement ne seraient accordées qu'à ceux qui en ont réellement besoin.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009