Observateur OCDE
Home
Menu

Brésil : pressions inflationnistes

Le mouvement d’expansion qui s’était accéléré pendant l’année 2007 s’est poursuivi au cours du premier semestre de 2008, même si l’activité semble ralentir du fait de la dégradation des conditions financières. La demande intérieure est le principal moteur de la croissance.

L’excédent commercial est en train de se contracter, essentiellement à cause de la vigueur de la demande de produits importés, et la balance courante est devenue déficitaire. Le dynamisme du marché du travail continue d’alimenter la création d’emplois à un rythme soutenu. L’inflation est repartie sensiblement à la hausse jusqu’au milieu de l’année.

Le durcissement de la politique monétaire devrait se poursuivre à court terme, malgré une diminution de l’écart de production en 2009, afin de juguler les tensions inflationnistes découlant d’une forte dépréciation du taux de change. L’objectif d’excédent budgétaire primaire devrait être atteint, même si le projet de loi de finances pour 2009 appelle à de nouvelles réductions des dépenses. L’inversion de la tendance à la hausse des dépenses publiques est un des principaux enjeux de la politique macroéconomique du Brésil.

©L'Observateur de l'OCDE n° 270-271, décembre 2008-janvier 2009