Observateur OCDE
Home
Menu

République tchèque : Pénurie de compétences

La croissance a ralenti au premier semestre 2008 et ne devrait pas retrouver son rythme tendanciel avant 2010. La décélération s’est amorcée avec un affaiblissement de la demande intérieure en 2008, la flambée de l’inflation ayant érodé le pouvoir d’achat des consommateurs, et se poursuivra en raison du ralentissement de la croissance sur les marchés d’exportation.

Le rebond sera sans doute induit à la fois par la consommation privée et par les exportations. L’inflation devrait se modérer très sensiblement en 2009 par suite de la dissipation des effets de mesures ponctuelles prises par les pouvoirs publics et de la baisse des prix mondiaux de l’énergie et des produits de base.

Le principal obstacle à la persistance d'une forte croissance tendancielle réside dans une pénurie de main-d'oeuvre et de compétences. Les autorités pourraient atténuer cette pénurie en abaissant encore les taux marginaux d'imposition du revenu et en relevant les taux d'obtention de diplômes de l'enseignement tertiaire. Des réformes supplémentaires des systèmes de santé et de pensions sont nécessaires pour assurer la viabilité budgétaire et améliorer l'efficience des dépenses publiques.

©L'Observateur de l'OCDE n° 270-271, décembre 2008-janvier 2009