Observateur OCDE
Home
Menu

République slovaque : plus forte croissance de l’OCDE

Même si la République slovaque conserve le taux de croissance le plus élevé de la zone OCDE au cours des deux prochaines années, l’activité devrait se ralentir nettement en 2009. En particulier, les dépenses d’équipement et la progression des échanges se ressentiront probablement des effets de la crise financière.

La croissance paraît devoir en revenir à son taux potentiel vers la fin de la période couverte par les prévisions. Les taux d’inflation devraient baisser par rapport à leurs hauts niveaux actuels, mais ils resteront sans doute supérieurs à ceux de la zone euro.

La préparation de l’adoption de l’euro, qui aura lieu le 1er janvier 2009, déterminera les priorités. S’il est vrai que la décélération attendue de l’activité diminuera quelque peu le danger d’une alternance de phases d’expansion et de récession induite par le niveau peu élevé des taux d’intérêt réels, il faudrait manier avec prudence la politique budgétaire. Il faudrait aussi surveiller de près la hausse des prix des logements et de l’endettement des ménages.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009