Observateur OCDE
Home
Menu

Islande : grave récession

Après une longue période de croissance déséquilibrée, l’économie de l’Islande a été précipitée dans une grave récession avec la faillite des grandes banques islandaises. Il est prévu que l’activité se contracte jusqu’au début de 2010 et que le chômage grimpe pendant les deux années à venir.

Suite à une dépréciation marquée de la monnaie, l’inflation devrait s’intensifier, mais retomber sensiblement une fois que les effets du taux de change seront passés et que l’impact du fort ralentissement de l’activité se fera sentir. Le déficit de la balance des opérations courantes devrait diminuer notablement.

Les autorités sont confrontées à d’immenses difficultés. Indépendamment de la nécessité de remédier à la crise bancaire, il leur faudra veiller à ce que l’inflation retombe effectivement dans les meilleurs délais. La tâche de la banque centrale se trouverait facilitée si ceux qui déterminent les salaires faisaient abstraction d’une grande partie de la flambée d’inflation provoquée par la dépréciation du taux de change. La réglementation bancaire devra être réformée, notamment avec des règles plus strictes en matière de gouvernance, de manière à éviter qu’une crise analogue ne se reproduise.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009