Observateur OCDE
Home
Menu

Hongrie : remédier aux faiblesses financières

Sur fond de turbulences financières mondiales, l’activité économique devrait se contracter en 2009, avant de se redresser parallèlement à la reprise du commerce mondial et à un raffermissement de la confiance à la faveur du soutien financier international.

L’inflation devrait refluer vers l’objectif de 3 %, la progression des salaires restant modérée. Le déficit des paiements courants devrait continuer de se réduire.

Il est d'une importance cruciale que les autorités remédient aux faiblesses du système financier. La tâche la plus urgente à accomplir est de concrétiser les mesures annoncées pour améliorer la gestion des risques des banques (notamment en renforçant les dispositifs de simulation de crise), plus particulièrement en ce qui concerne l'exposition des ménages à de forts risques de change. Il faut poursuivre les efforts déployés pour rétablir la viabilité des finances publiques, et éviter que se reproduise la prodigalité qui a caractérisé par le passé les années électorales, de manière à dégager des marges de manoeuvre pour réduire les impôts et les prélèvements sociaux lorsque la crise financière s'éloignera. 

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009