Observateur OCDE
Home
Menu

Danemark : forte insuffisance des capacités

La forte expansion qu’a connue pendant des années le secteur de la construction est maintenant terminée, et la baisse des prix des logements a mis un terme à la croissance de la consommation financée à crédit. Tandis que les répercussions des turbulences financières mondiales se feront sentir, les exportations resteront probablement faibles en 2009, ce qui conduira les entreprises à réduire leurs investissements.

Le Danemark entre dans cette phase de ralentissement dans un contexte de forte insuffisance des capacités et de hausse des salaires beaucoup plus rapide que ne le justifient les gains de productivité. Il n'y a donc guère lieu pour l'instant de prendre des mesures budgétaires de relance par la demande, et ce d'autant moins que les conditions monétaires devraient s'assouplir parallèlement à celles de la zone euro. Une relance budgétaire musclée destinée à maintenir le chômage au niveau des points bas records atteints récemment amplifierait en effet la perte de compétitivité de l'économie danoise et, à terme, remettrait en question la stabilité du régime de change fixe. Il serait alors difficile de réduire les taux d'intérêt parallèlement aux baisses effectuées dans la zone euro.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009