Observateur OCDE
Home
Menu

États-Unis : une passe difficile

L’économie des États-Unis traverse une passe extrêmement difficile. La crise financière s’est aggravée alors que la croissance avait déjà été affaiblie par le repli prolongé de l’activité dans le secteur du logement. Un resserrement du crédit se traduira probablement par une contraction prononcée de l’activité à court terme et une nouvelle dégradation de la situation du marché du travail.

Une fois que les conditions financières reviendront à la normale, le PIB devrait recommencer à croître, quoique à un rythme plus lent que lors des précédentes reprises, lié en partie à des effets de richesse négatifs. Compte tenu de la baisse des prix des produits de base et de l’apparition d’un ample écart de production négatif, l’inflation devrait refluer sensiblement pour s’établir aux alentours de 1,5 % en 2010.

Un nouveau train de mesures de relance budgétaire pourrait devenir souhaitable à court terme, si les conditions financières ne s’améliorent pas rapidement. Une fois la crise passée, les autorités devraient s’attacher à restaurer la viabilité des finances publiques en réduisant le déficit budgétaire, et en s’attaquant au problème de l’augmentation des dépenses correspondant à des droits à prestations. Les événements qui se sont déroulés depuis la mi- 2007 ont souligné la nécessité d’une refonte complète de la régulation et de la surveillance financières, processus qui devrait être engagé rapidement afin de renforcer la confiance des investisseurs, et de contribuer ce faisant à relancer l’économie.

©L’Observateur de l’OCDE nº 270/271, décembre 2008-janvier 2009