Observateur OCDE
Home
Menu

Cliquer pour agrandir

Fièvre ferroviaire

L’investissement dans les routes, les voies ferrées et les voies navigables en Europe a connu un net regain ces dernières années, en particulier dans les pays de l’Est, selon le Forum international des transports.
Ses statistiques récemments publiées, couvrant 43 pays européens, indiquent que dans certains pays d’Europe centrale et orientale, notamment en République tchèque, Croatie, Pologne, Roumanie, Slovaquie et Slovénie, l’investissement s’est fortement accru depuis 2002, et a augmenté de près de 60 % en trois ans. L’investissement dans les infrastructures intérieures, qui avait stagné autour de 1 % du PIB jusqu’en 2001, a augmenté de 1,4 % en 2004, le plus haut niveau jamais atteint dans ces pays depuis 1990. Les aides de l’UE dans le cadre du processus d’adhésion, pour la plupart de ces pays, y sont pour beaucoup.En Europe de l’Ouest, l’investissement a surtout porté sur le ferroviaire, dont la part a atteint environ 38 % du total en 2004, contre 31 % en 2000. En 2004, la part de l’investissement routier a représenté 61 % de l’investissement total dans les infrastrucures intérieures, contre 68 % en 1995. Cela contraste avec les pays d’Europe centrale et orientale, qui investissent plus massivement dans les routes, tandis que leurs investissements dans le ferroviaire ont chuté à moins de 16 % de l’investissement total dans les infrastructures intérieures en 2004, contre 23 % en 1995. L’investissement routier a atteint 81 % du total en 2004, contre 66 % en 1995. ©L’Observateur de l’OCDE n°267, mai-juin 2008