Observateur OCDE
Home
Menu

Inde : réformes nécessaires

Au cours de l’exercice budgétaire 2006, l’économie a connu une expansion rapide de 9,4 %. Cette forte croissance a été alimentée par les bonnes performances du secteur agricole et la solidité persistante de la production industrielle.
Au premier semestre de l’exercice 2007, la vigueur des investissements a permis d’améliorer le potentiel d’offre de l’économie. Sous l’effet de taux d’intérêt et de change plus élevés, la croissance de la production devrait se ralentir progressivement, pour atteindre 8,4 % d’ici 2009. Le déficit courant devrait se creuser et passer de 1,1 % (exercice 2006) à 2,0 % du PIB d’ici 2009. Grâce à la modération des hausses des prix alimentaires, l’inflation mesurée par l’indice des prix du PIB devrait s’atténuer quelque peu au cours de la période de projection.Il faudra, pour obtenir une croissance économique solide et durable, mener un nombre substantiel de réformes économiques. Les déficits budgétaires devront être encore réduits afin de faire place aux investissements des entreprises privées. Il conviendrait de modérer davantage les tarifs douaniers et de prendre des mesures visant à réduire la charge administrative imposée aux entreprises. Il faudrait simultanément assouplir les mesures restrictives applicables au marché du travail, de manière à inciter les entreprises à employer leur personnel sur le long terme, ce qui contribuera à réduire la pauvreté. Une plus grande efficience des services publics est également nécessaire pour rehausser la qualité de l’éducation et des infrastructures.©L’Observateur de l’OCDE nº 264/265, décembre 2007-janvier 2008