Observateur OCDE
Home
Menu

Chine : dépenses sociales ?

Après une modération au second semestre 2006, la croissance économique a de nouveau connu une accélération et devrait se rapprocher de 11,5 % en 2007, ce qui ne manquera pas de creuser l’écart de production. Le taux d’inflation devrait monter à 4,5 % environ en 2007, puis se stabiliser si, comme on l’estime, des prix alimentaires moins fermes compensent l’accélération des prix non agricoles. Malgré la poursuite d’une solide croissance des exportations, la production devrait, face à une accélération des importations, ralentir en 2008 et 2009. Mais l’excédent courant devrait passer de 350 milliards de dollars environ en 2007 à plus de 500 milliards en 2009, passant ainsi de 11,25 à 11,75 % du PIB.
La recherche d’un équilibre des risques incite à préconiser un certain resserrement des politiques macroéconomiques afin de réduire la surchauffe, de contribuer au relâchement de l’inflation et de calmer les marchés d’actions. Le rééquilibrage de la croissance de manière défavorable aux exportations nettes reste une préoccupation centrale, et suggère d’intégrer à cette politique de resserrement une volonté d’appréciation plus rapide de la monnaie. On pourrait également réorienter la dépense publique de manière à satisfaire des besoins sociaux pressants.©L’Observateur de l’OCDE nº 264/265, décembre 2007-janvier 2008