Observateur OCDE
Home
Menu

Islande : atterrissage brutal possible

Les mesures expansionnistes mises en oeuvre par le gouvernement ont relancé la demande et ravivé les pressions inflationnistes dans une économie souffrant encore de déséquilibres importants.
Cela dit, une politique monétaire restrictive devrait finalement parvenir à ralentir l’économie, bridant l’inflation et réduisant les déséquilibres. Malgré tout, le processus d’ajustement, lent et inégal, laisse l’économie vulnérable en cas de variations de l’état d’esprit des investisseurs étrangers, surtout dans un contexte de fragilité des marchés financiers mondiaux, et accroît le risque d’un atterrissage plus brutal de l’économie.Les autorités ne devraient pas hésiter à durcir encore les conditions monétaires si cela est nécessaire pour ancrer les anticipations inflationnistes au niveau fixé comme objectif et, ce faisant, réduire au minimum les effets secondaires d’une éventuelle dépréciation du taux de change. Afin de faciliter la tâche des autorités monétaires, priorité devrait être donnée à la réforme des opérations du Fonds de financement du logement ; la mise en oeuvre de nouveaux projets d’investissement publics devrait aussi être subordonnée aux résultats obtenus en matière de refroidissement de l’économie.©L’Observateur de l’OCDE nº 264/265, décembre 2007-janvier 2008