Observateur OCDE
Home
Menu

Royaume-Uni : croissance moins soutenue

Le PIB a progressé à un rythme proche de 3 %, supérieur au taux de croissance tendanciel, pendant les trois premiers trimestres 2007. En revanche, la croissance devrait être moins soutenue au cours des prochains trimestres, l’investissement et la consommation semblant devoir être freinés par un net fléchissement de l’activité sur le marché du logement et par un resserrement des conditions de crédit.
La hausse des prix à la consommation s’est fortement ralentie et devrait rester voisine de l’objectif de 2 % au cours des deux prochaines années.Après avoir légèrement diminué en 2006, le déficit des administrations publiques semble maintenant devoir repasser au-dessus de 3 % du PIB. Comme les conséquences de la crise financière récente limiteront probablement les recettes fiscales, des mesures supplémentaires devront être prises pour réduire plus rapidement le déficit budgétaire et pour veiller à ce que les règles budgétaires soient respectées sur le moyen terme. Compte tenu du tassement prévu de la production, la Banque d’Angleterre pourrait probablement se permettre d’assouplir la politique monétaire sans risquer de relancer l’inflation. Une amélioration des réglementations applicables à l’aménagement du territoire, un réexamen des frontières des « ceintures vertes » des zones qui connaissent une croissance rapide, recommandé par le Rapport Barker, et une amélioration des incitations à l’aménagement foncier permettraient de renforcer la croissance potentielle et réduiraient le risque d’une nouvelle envolée des prix des logements.©L’Observateur de l’OCDE nº 264/265, décembre 2007-janvier 2008